Expérimenter le bonheur, au plus fort de la tempête !

Fatiguée, malmenée, éprouvée et pourtant tellement épanouie ! Peut-on vraiment expérimenter la joie, la paix et le bonheur au cœur de la tempête ?

  • 1 Thess. 5v24 : Celui qui vous appelle est fidèle, c’est aussi lui qui le fera.

En tant que chrétienne, nous avons clairement été informées que notre vie ne sera pas semblable à un fleuve tranquille ou comme j’aime à le dire « la vie n’est pas une fête congolaise ». La parole nous indique que nous serons persécutés pour notre foi, le malin nous combattra pour le choix que nous faisons de suivre Jésus. Cependant, elle nous invite à porter notre croix tout en déposant nos fardeaux. Cela signifie en premier lieu que nous sommes en mesure de supporter le poids de notre croix, c’est-à-dire que l’épreuve n’est pas trop grande pour nous. En revanche, Jésus se charge de porter ce qui nous pèse ou nous peine c’est-à-dire notre fardeau. Porter sa croix lorsqu’on sait que c’est le Seigneur qui combat, revient à porter sa victoire c’est comme monter sur un ring en connaissant par avance le score final.

  • Jacques 1v2 : Considérez comme un sujet de joie complète les diverses épreuves auxquelles vous pouvez être exposé.

« Quelle grâce que de vivre cette épreuve !  » vous êtes-vous déjà exprimé ainsi ? Cela paraît tellement contradictoire ! Comment donc considérer la maladie, le décès, les problèmes financiers, l’adultère, le rejet des autres, la moquerie etc. comme des sujets de joie COMPLÈTE ?  Dans sa lettre le serviteur Jacques nous invite à nous fixer sur les fruits de l’épreuve et non l’épreuve en elle-même et cette attitude précisément, c’est la foi. Toute épreuve est avant tout une épreuve de foi. A qui cries-tu ?  Vers qui cherches-tu une solution ?  Paniques-tu ? Ou simplement remets-tu ton épreuve au Père en te sachant vainqueur ?  En réalité une épreuve est vaincue non pas parce que nous conservons ce qu’on ne voulait pas perdre mais lorsque nous faisons grandir notre foi et que notre espérance n’en est pas ébranlée. En somme, sans épreuve notre foi ne peut se renforcer et fini par s’atrophier.

  • Et mes yeux, ont vu ta gloire !

D’accord, les épreuves c’est avant tout réaliser que c’est Dieu qui combat, qu’il sera victorieux et que notre part réside dans la foi. Seulement comment expérimenter la joie lorsqu’on est ballottée comme dans une machine à laver. A peine sortie de l’eau nous revoilà plongé dans les abîmes. Tout est une question de perspectives. Lorsqu’on est attaqué de toutes parts on reste fixé sur tous les coups qu’on reçoit mais si on change de perspectives on peut voir le Seigneur à l’œuvre ! Plutôt que de regarder aux ennemis devant moi j’ai commencé à visualiser l’armée qui se trouvait derrière moi.

Et là j’ai vraiment vu, j’avais beau être à genoux mais cela m’importait peu car j’étais dans la parfaite posture pour la prière ! La parole dit que le Seigneur dresse une table en face de tes adversaires, c’est-à-dire qu’il dresse sur la table toutes nos victoires à venir.  Quelle joie ! Tu peux vraiment chanter et louer au milieu de l’épreuve c’est là que le seigneur est fidèle et il n’y a rien de plus réjouissant que sa présence !

 Jacques 1v12 : Heureux l’homme qui tient bon face à la tentation car après avoir fait ses preuves il recevra la couronne de la vie que le Seigneur a promise à ceux qui l’aiment.

Ma sœur, c’est d’un cœur sincère et éprouvé que je te témoigne ma joie. J’ai trouvé un trésor inestimable : la fidélité du Seigneur. Il est là au milieu de l’épreuve et en sa présence tout est paix, joie et bonheur.  Je ne me souviens pas avoir été aussi heureuse que dans ces dernières épreuves car au-delà des circonstances j’ai décidé de regarder à mon sauveur.  C’est lui qui a fait et qui fera.

Amen !

Tu peux avoir mieux, et ce sera gratuit !

N’as-tu jamais fait l’expérience de gouter un produit frais après avoir mangé sa version industrielle un certain temps ? Explosion de goût et de saveur au rendez-vous ! Aujourd’hui la société nous dit à quoi doit ressembler le bonheur ; il suffit d’allumer la télévision ou les magazines pour le voir. Seulement, c’est loin des clichés que l’on vit les moments les plus intenses et heureux de nos vies.

 Combien de fois nous contentons nous d’un bonheur de façade alors qu’il nous est offert une joie sans fin pour le prix d’une prière ?

  • Le mensonge: puissant concept marketing !

Le malin, père du mensonge est à la tête d’une stratégie marketing d’une efficacité redoutable. Son objectif ? Nous faire croire que ce qui est mal est bien et que ce qui est bien est mal. De ce fait, les mauvaises habitudes et les péchés dans lesquels on s’engouffre ne nous paraissent plus comme étant mauvais. On se dit : « un petit mensonge n’a jamais fait de mal », « tout le monde le fait de toute façon de nos jours », et enfin le fameux « c’est si bon ça ne peut pas faire de mal ». Au final à force de vivre dans le mensonge et la médiocrité, on se persuade que le lieu où on se trouve dans nos vies est le meilleur qui soit.

  • Lumière ou ténèbres ? Fais le bon choix.

La première chose que j’ai comprise avec le Seigneur, c’est qu’il n’est pas dans la demi-mesure. Avec Dieu, pas de gris : soit c’est blanc, soit c’est noir ! Soit, nous sommes dans la lumière, soit nous sommes dans les ténèbres ! Pour vivre selon le Seigneur il faut impérativement se sanctifier, c’est-à-dire se mettre complètement à part pour l’œuvre que Dieu veut faire dans notre vie. La prière et la méditation deviennent alors les meilleurs alliés pour débusquer les zones d’ombres qu’on ne soupçonnait même pas dans nos vies. Se tenir au milieu des moqueurs, mentir par omission délibérée, garder rancune pour de soi-disant « bonnes raisons », envier etc…

                           Choisis la vie et le bonheur et non la mort et le malheur ». (Dt 30, 15.)

  • Veux-tu goûter au vrai bonheur ? Celui qui ne laisse pas un goût amer de culpabilité?

Difficile d’abandonner une habitude même pécheresse lorsqu’elle procure une satisfaction. Recherche avant tout la présence de Dieu ; et quand tu la trouveras, ce sera immédiat. Tu ne voudras pas revenir en arrière ! Tes yeux s’ouvriront sur ta pauvreté spirituelle. Tu expérimenteras la vie comme Dieu l’a prévue pour toi. Ce sera très différent de ce que tu imaginais, mais crois-moi, cette paix immense dans ton cœur qui se renouvelle peu importe les circonstances te convaincra de ne jamais faire marche arrière !

Prends un moment et réfléchis à ta vie et toutes tes habitudes, il y en a certainement qui ne glorifient pas Dieu. Décide d’expérimenter sa joie et de goûter à sa paix ! Dieu a un plan pour toi, crois-moi ! Abandonne le faux semblant de joie que te propose le malin et qui te coûtera la vie éternelle et entre dans ta destinée gratuitement ! Non pas que ton bonheur n’a pas de prix…mais seulement qu’il a déjà été payé !

« Je suis qui je suis, à prendre ou à laisser ! », Es-tu sûre de toi ?

Tout le monde veut avoir confiance en soi, s’accepter et s’aimer. Cependant en toute chose Dieu nous veut dans l’équilibre ! Dans l’expression « Je suis qui je suis, à prendre ou à laisser ! » il y a une forme d’irrévocabilité, comme un verdict dont on ne peut plus faire appel ! Seulement, faire la paix avec soi et s’accepter, signifie-t-il qu’il ne faut pas aspirer à mieux de soi ?

  • Tu n’es pas un « produit fini »

Personne ne naît avec toutes ses dents ou cesse de vieillir à 45 ans ! C’est bien qu’il y a un processus d’évolution sans fin et il en va de même pour notre personnalité. Il ne s’agit pas ici de se dénaturer ou de renier nos traits de caractère mais au contraire de se sublimer et de révéler tout le potentiel que l’on renferme. La vraie acceptation de soi, consiste à se jauger positivement tout en reconnaissant les failles et les défauts à corriger.

  • Ce n’est plus toi qui dois vivre, c’est au Christ de vivre en toi

Si tu as donné ta vie à Jésus, alors tu as accueilli un nouvel ami dans ton cœur ! Le Saint Esprit vit désormais en toi, produit des fruits et ces derniers te changent. Tu étais de nature triste et voilà que la joie t’accompagne en tout temps, tu étais colérique et impatiente et voilà qu’on dit de toi que tu fais preuve de sagesse. Pour autant, tu ne te dis pas que cette nouvelle créature n’est pas toi !  Laisser Christ vivre en soi c’est adopter sa nature parfaite. Comment ? En étant à son écoute dans la prière ! Le temps viendra où tu te diras à toi-même « je vais demander pardon », « je vais m’adoucir et dompter ma langue », « je vais être plus patiente, plus aimante ». Sans même t’en rendre compte, te voilà une bien meilleure personne.

  • Changer et évoluer oui ! mais avec une vision claire de ce qu’on veut être

Vouloir être une meilleure version de soi c’est avant toute chose savoir ce qu’est cette version… Affermis ta vision, de ce que Dieu attend de toi en tant que femme ! Lis et médite la parole sur la femme vertueuse, elle est pleine de richesses. Au cours de ce processus tu recevras de ton entourage bon nombre de conseils mais il te faudra différencier la personne qui veut ton changement pour ton élévation de celle qui veut simplement te contrôler ou te manipuler.  Certes tu dois évoluer, laisser Christ t’améliorer mais n’oublie jamais pour qui tu fais cela : Dieu et non les autres !

Romains 12.2 : « […] soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu : ce qui est bon, agréable et parfait. »

 

Oui tu es une créature merveilleuse, mais si tu ne veux pas fructifier ce que Dieu t’a donné, il ne te reconnaîtra pas ! La meilleure version de toi, c’est lorsque la nature de Dieu transparaît à travers toi et ça c’est le travail de toute une vie !

C’est vrai qu’elle est « plus » que toi ! Comment l’accepter ?

Il parait que la femme pourrait dominer le monde si elle ne se laissait pas dominer par l’instinct de comparaison. Oui, j’ai bien dit « instinct » parce que c’est quasiment une seconde nature chez beaucoup d’entre nous.

 

  • Oui il y a « plus » que toi

Lorsqu’on croise une autre femmExtraordinaire, on aime à se rassurer : « Elle est plus belle/intelligente que moi mais je suis sûre qu’il y a quelque chose qui cloche » … Soyons honnêtes ! Des fois cette autre femme est vraiment plus que nous en tout point ! Ça fait mal hein ? En réalité Dieu donne comme il le souhaite et selon ce qu’il veut de nous. C’est la souveraineté de Dieu ! L’humilité consiste aussi à accepter cela. Certaines auront « plus » d’autres « moins » mais notre responsabilité est d’être et de faire la juste tâche qui nous est confiée avec ce qui nous est donné.  « Dieu résiste aux orgueilleux, mais il fait grâce aux humbles » 1 Pierre 5v5

 

  • Courir sa propre course

Vous imaginez si aux Jeux Olympiques on mettait sur la même ligne de départ un coureur, un cycliste, un coureur automobile dans une voiture de sport et un pilote dans un avion supersonique ? Pensez-vous que la course serait juste ? Dieu est le Roi de justice et c’est pour cela qu’il ne nous juge pas selon les capacités des autres. Quelle perte de temps que de vouloir surpasser quelqu’un d’autre alors que sur la ligne d’arrivée nous serons seules. Ta petite sœur est mariée et toi toujours pas ? Toutes tes copines ont des enfants sauf toi ! Ta collègue est passé cadre avant toi ? A ces remarques sachons répondre que nous sommes pile au bon endroit et dans la bonne course : la nôtre !

 

  • Seule on va plus vite, à deux on va plus loin

L’union fait la force ! Rien de révolutionnaire, et pourtant si on regardait les autres femmes comme une source d’inspiration et des alliées potentielles on pourrait tellement accomplir ! Encourageons-nous les unes les autres ! Corrigeons-nous mutuellement avec bienveillance, et nous verrons ! Ma sœur il y a tant à gagner à s’unir pour le Seigneur !

 

Ne l’oublions jamais, notre valeur se mesure à ce qui est dit de nous et l’honneur qui nous est fait. Il est dit que nous sommes les filles du Roi et notre valeur se trouve dans le sang qui a coulé à la croix pour nous. Alors c’est vrai, il y aura toujours plus jolie, plus intelligente, plus sage, plus gentille… et gloire à Dieu pour cela ! La vérité, c’est que tu as du prix ! Le plus grand qui soit !

Tu entends ce silence ? C’est Dieu qui répond à ta prière !

Plus, plus, plus… on veut toujours plus et la FemmExtraordinaire est ambitieuse, elle veut faire plus et être plus. Son meilleur allier ? La prière, bien sûr ! La parole dit « Vous ne possédez pas, parce que vous ne demandez pas » Jacques 4v2. Souvent ce verset nous l’avons compris, alors nous demandons et parfois nous le faisons « bien ». Mais alors comment réagir quand Dieu semble ne pas répondre et qu’on ne voit rien arriver ? Au-delà du principe selon lequel Dieu fait toute chose bonne en son temps, qu’il faut se montrer patient et qu’il faut « bien » demander, j’attire ton attention sur le point suivant :

 

L’absence d’une chose n’est pas la preuve de son inexistence !

 

  • Dieu ne se réduit pas à ce que tu voies

Il est intéressant de noter que dans le nouveau testament, Le Seigneur Jésus pouvait guérir une même infirmité de plusieurs manières différentes. Lorsqu’on demande au Seigneur de pourvoir à notre prière, il reste maitre du « comment ». Aussi ta logique peut te mener à penser que cette bénédiction viendra d’un côté et pourtant elle peut arriver de l’autre. Tu demandes une augmentation et on te propose un licenciement… et si la réponse à ta prière était dans cet autre poste où tu hésites à postuler ?

 

  • Dieu peut se servir de quelqu’un d’autre pour accomplir ta prière

Nous savons que nous sommes les artisans de Dieu, alors lorsqu’on lui demande une chose en prière on s’attend à être utilisé pour l’accomplissement de ladite prière. Encore une fois, le Seigneur est souverain ! Il fait ce qu’il veut y compris utiliser quelqu’un d’autre que toi. Cela fait des mois que tu veux convertir un cœur, adoucir le cœur de ton mari et soudain c’est par l’intervention de quelqu’un d’autre que cela se fait. Tu n’as pas été utilisé mais quelle joie, tu as été exaucée !

 

  • Aie confiance

L’accomplissement d’une prière commence par notre propre attitude. Quoi que tu demandes il te faut te projeter dans son exaucement. Tu veux plus de sagesse ? Commence à agir comme une femme sage ! Tu veux réussir cet examen d’entrée dans l’école de tes rêves ? Commence à te projeter dans les murs de cette école ! « C’est pourquoi je vous dis : Tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l’avez reçu, et vous le verrez s’accomplir. ». Marc 11v24.

 

Dieu attend de nous que nous lui présentions nos prières et nous devons croire qu’il fera ! Plus encore nous devons croire qu’il fait ! Après tout c’est alors même qu’il ne nous parle pas qu’il en dit le plus !

Le jour où je suis devenue belle !

Être une FemmExtraordinaire, ce n’est pas qu’une question de vision, de spiritualité et de beauté intérieure.  Quand on aspire à développer une belle personnalité on ne peut que souhaiter que cela se voit aussi de l’extérieur ! En tant que femme nous avons une relation plus ou moins saine avec notre physique. Et parce que je suis une belle personne ?, je vais vous donner mon secret beauté !

Quand j’étais adolescente, je faisais face à cette période de grande insécurité ; mais par la grâce de Dieu, j’étais déterminée. Alors un soir après une journée au collège à trouver toutes mes copines plus belles que moi, je me suis installée devant le miroir. Ce que le miroir me renvoyait m’a laissé perplexe mais je voulais vraiment trouver quelque chose de beau dans mon reflet. J’ai alors scruté mon image, dans les moindres recoins pendant une bonne demi-heure. Mon verdict tomba : « Il n’y a rien à faire, je ne suis vraiment pas jolie ».

 

Comme Dieu est bon, avec la détermination, il m’a donné une bonne dose d’humour mais surtout de pragmatisme. Je me suis alors dit « Pas grave je n’ai qu’à faire comme si je me trouvais belle ! ». Eureka !

 

J’ai pris mon idée très au sérieux, dès le lendemain je me suis employée à inonder mes amis de répliques du type « j’y ai bien réfléchi, je suis vraiment une bombe ! ». L’impensable s’est alors produit ! Tout le monde a commencé à entrer dans mon jeu sans s’en rendre compte. Comme dans le film « Inception », j’ai inoculé cette idée autour de moi et je me suis moi-même fait avoir ! J’ai transformé une idée négative en un fait positif, simplement avec ma parole.

 

On connait la puissance de la pensée positive Dieu dès la création nous a montré la puissance de la parole créatrice !

If you didn’t know, now you know!

 

Tu es une FemmExtraordinaire, mais tu doutes de l’image que tu renvoies ? Change ! Je ne parle pas de ton look ! Change tes pensées mais plus encore change ta parole ! Tu doutes encore ? La Bible dit que Dieu nous a fait à son image, et s’il y a bien une beauté dont on ne peut douter c’est bien la sienne !

 

Il est la beauté même + tu es à son image = Tu es belle ! CQFD*

 

*Ce Qu’il Fallait Démontrer.

Le plaisir à vivre hors de sa zone de confort !

La première chose que le Seigneur fait lorsqu’on l’invite dans nos vies, c’est de tout chambouler ! A l’image d’un coach sportif, il nous pousse, nous donne des objectifs qui paraissent inatteignables et surtout il déplace nos certitudes sur nos capacités.

Faire de l’inconfort sa zone de confort !

 

  • Accepter la direction que nous donne le Seigneur

La première erreur que l’on fait dans une situation d’inconfort c’est se débattre. On fait notre possible pour revenir à ce que nous connaissons et maîtrisons. Quelle perte d’énergie ! On se raisonne, on se convainc qu’il y a une faiblesse dans le plan de Dieu, que peut-être il s’est trompé en offrant cette nouvelle opportunité, ce nouveau boulot, cet homme merveilleux, cet enfant arrivé quand on y croyait plus. Quelle perte de temps ! Embrassons le changement plutôt que d’en faire notre ennemi.

  • Faire confiance au Dieu tout puissant

S’il y a bien une personne qui nous connait c’est notre Père céleste. Il nous a fait et connait les trésors qu’il a caché en nous. Si tu l’entends te dire « Ma fille, lève-toi et va ! », sache qu’il te formera, t’équipera et pourvoira à tes besoins. Si tu doutes de toi, appuie-toi sur lui ! Il est solide. « C’est la bénédiction de l’Eternel qui enrichit, Et il ne la fait suivre d’aucun chagrin. » Proverbes 10v22.

  • Se réjouir en tout temps

Avant de voir ton inconfort, réalise que tu es utilisée. Quel privilège d’être son instrument.  Se réjouir c’est le meilleur moyen de faire taire la peur et de changer sa vision. Tout étant une question de perspective, si on accueille le changement avec joie on apprivoise la situation et la voilà moins déroutante ! « Réjouissez-vous toujours dans le Seigneur ; je le répète, réjouissez-vous ». Philippiens 4v4.

 

Ne nous mentons pas, si le Seigneur est notre refuge c’est bien parce que nous traverserons des tempêtes ! Rassurons-nous, il est le Dieu qui fait taire les bourrasques ! FemmExtraordinaire, arme-toi de ton plus beau sourire car le Seigneur te conduit vers une nouvelle aventure dont tu connais déjà l’issu : la victoire !

J’ai demandé à Dieu un mari, il m’a exaucé ! Je suis célibataire !

Je me souviens avoir proclamé le jour de mon baptême « Moi et ma maison, nous servirons l’Eternel ! ». Le temps passa, puis je me disais « mais où est-il Seigneur, je l’attends ! ». Contre toute attente, j’ai reçu pour simple réponse « Et si c’était lui qui t’attendait ? ».

Sommes-nous prêtes pour l’Extraordinaire que Dieu veut nous donner ?

C’était évident ! Alors que je pensais attendre, je réalisais que si le Seigneur m’avait donné un mari, ma prière ne pourrait s’accomplir. En effet, je n’étais simplement pas prête. Comment pourrai-je servir l’Eternel avec ma famille si je n’arrivais déjà pas à avoir une relation intime avec Dieu ?! Le Seigneur le savait, alors il m’a fait la grâce de ne pas encore répondre à ma prière.

Combien d’entre nous avons prié tout en nous comportant de telle sorte que nos prières ne puissent se réaliser ? Nous voulons un mari maintenant, mais oublions de travailler la patience, vertu tellement importante dans le mariage. Nous demandons au Seigneur un homme fort, mais nous ne voulons pas comprendre ce qu’est la soumission et la mettant en opposition avec notre vision de la femme d’aujourd’hui. Nous souhaitons un mari afin qu’il comble le vide en nos cœurs et donne un sens à nos vies mais nous oublions que seul Dieu peut faire cela. Nous aspirons à un homme respectueux de notre féminité mais ne nous préservons pas pour lui…

Pourtant la parole de Dieu est d’une simplicité déconcertante « Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu ; et toutes ces choses vous seront données par-dessus. » Matthieu 6v33. « Fais de l’Eternel tes délices et il te donnera ce que ton cœur désire » Psaume 37v4.

C’est vrai, ces versets on les a tellement entendus mais il y a un message extraordinaire dans la parole ordinaire !

En cherchant avant tout le royaume on passe du temps avec le Seigneur, ainsi il nous façonne par son Esprit et fait de nous cette femme sage, armée et surtout prête à recevoir l’exaucement de ses prières !

Tu aspire à une belle union dans laquelle le Seigneur pourra dévoiler sa puissance ? Ne tarde pas, mets-toi en marche et recherche avant tout à faire la volonté de Dieu, et quand ton époux arrivera et qu’il te demandera où tu étais tout ce temps tu lui diras « Je me préparais à être à la hauteur des plans de Dieu, une FemmExtraordinaire ».

Nager sans effort à contre-courant!

As-tu déjà eu droit à « tu es trop gentille ! trop naïve ! trop coincée ! L’abstinence ?! c’est impossible ! la fidélité c’est dépassé ! tu ne t’amuse jamais ! ». « Pour avancer n’hésite pas à écraser les autres sur ton chemin, les jeunes vont à l’église de nos jours ?! etc. »  Félicitations ! Tu as les symptômes du poisson à contre-courant !

Nous sommes assaillies de choses contraires à nos convictions (nudité, sexualité, obscénité etc.). Il n’y a pas seulement ce que l’on voit ou entend il y a aussi les idéologies de ce monde, les comportements qui prônent une liberté différente de celle qu’on expérimente. Dans la rue, à la fac, au travail, en famille ou avec ses amis. Une question s’impose : comment nager à contre-courant sans jamais se fatiguer ?

Être sûre de soi

Avant toute chose il nous faut réaliser que ce n’est pas un tort de se sentir différent dans ce monde. « N’aimez point le monde, ni les choses qui sont dans le monde ». 1 Jean 2 v.15. Choisir une vie à contre-courant c’est ce qui nous est demandé et même si cela nous attire bon nombre de critiques ou même une certaine animosité, souvenons-nous que Jésus a dit : « Vous serez haïs de tous, à cause de mon nom ; mais celui qui persévérera jusqu’à la fin sera sauvé ». Matthieu 10v.22. Nous avons conscience de notre croix, portons-la avec confiance et joie. Si tu sais avoir choisi la bonne part, sois certaine de ta victoire à venir.

Se laisser porter

Enfin le meilleur moyen de nager sans se fatiguer, c’est de ne fournir aucun effort ! « L’Eternel combattra pour vous ; et vous, gardez le silence » Exode 14v.14. Quand on y pense, Dieu nous demande sans cesse de le mettre au défi de régler nos problèmes. Lorsque j’ai fait de cette nage un sujet de prière, j’ai littéralement senti le Seigneur me porter. Il m’a appris à m’affirmer en rejetant avec sagesse toute situation oppressante et à m’entourer de personnes nageant dans mon sens.  A l’heure où la liberté de penser consiste à penser comme tout le monde, sois vraiment différente, nage à contre-courant armée de ta confiance, ta joie et de la force que procure le Seigneur. Et plus encore, créé toi aussi à ton niveau un nouveau courant, celui de la FemmExtraordinaire ! Sois inspirante et toutes voudront remonter le courant comme toi !

Entre Dieu et moi : Coup de foudre dans l’intimité!

 

On le sait, il nous faut absolument cultiver notre relation avec Dieu. Sa parole le dit, il souhaite avoir une relation privilégiée avec chacune d’entre nous. C’est par la prière que nous pouvons consolider, approfondir et faire grandir cette relation.

« Mais quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte, et prie ton Père qui est là dans le lieu secret ; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra ». Matthieu 6v.6

Pourquoi cette instruction ? Qu’il y a-t-il dans le secret de ma chambre

Il n’y a que moi

Il y a quelque chose de particulier lorsqu’on se retrouve seule face à soi même dans l’intimité de sa chambre : la vérité. Il n’y a personne à convaincre, personne devant qui nous devons nous protéger, personne devant qui nous devons montrer notre image de femme forte et inébranlable. Il n’y a que nous, nous et notre certitude que Dieu voit directement en notre cœur. Affranchis de tout ce qui peut nous perturber, notre prière gagne en sincérité et pureté.

Dieu est là

Dans l’intimité de notre chambre, le Seigneur se dévoile comme seulement nous même pouvons le voir et le ressentir. Il se fait audible et palpable. Sans même un mot de notre part, il voit en nos cœurs nos peines et nos déchirures les plus profondes et là dans ce lieu secret il guérit et répare notre âme. Nos yeux s’ouvrent et nos oreilles entendent, Dieu se tient là, à portée de cœur !

Son Esprit se manifeste en nous

Lorsque dans l’intimité on crie à Jésus, la puissance de son Nom se révèle en nous par le Saint Esprit. On s’abandonne totalement à son contrôle, c’est alors que le consolateur nous réconforte et nous remplit de sa joie et de sa paix.

En vérité ma sœur je te le dis, ce que Dieu souhaite quand il te réclame dans le secret de ta chambre c’est accéder directement à ton cœur. C’est là, dans l’intimité qu’il ravira ton cœur et tu tomberas en amour. Un coup de foudre qui, si tu le souhaite, se répétera tous les jours !