Tu peux avoir mieux, et ce sera gratuit !

N’as-tu jamais fait l’expérience de gouter un produit frais après avoir mangé sa version industrielle un certain temps ? Explosion de goût et de saveur au rendez-vous ! Aujourd’hui la société nous dit à quoi doit ressembler le bonheur ; il suffit d’allumer la télévision ou les magazines pour le voir. Seulement, c’est loin des clichés que l’on vit les moments les plus intenses et heureux de nos vies.

 Combien de fois nous contentons nous d’un bonheur de façade alors qu’il nous est offert une joie sans fin pour le prix d’une prière ?

  • Le mensonge: puissant concept marketing !

Le malin, père du mensonge est à la tête d’une stratégie marketing d’une efficacité redoutable. Son objectif ? Nous faire croire que ce qui est mal est bien et que ce qui est bien est mal. De ce fait, les mauvaises habitudes et les péchés dans lesquels on s’engouffre ne nous paraissent plus comme étant mauvais. On se dit : « un petit mensonge n’a jamais fait de mal », « tout le monde le fait de toute façon de nos jours », et enfin le fameux « c’est si bon ça ne peut pas faire de mal ». Au final à force de vivre dans le mensonge et la médiocrité, on se persuade que le lieu où on se trouve dans nos vies est le meilleur qui soit.

  • Lumière ou ténèbres ? Fais le bon choix.

La première chose que j’ai comprise avec le Seigneur, c’est qu’il n’est pas dans la demi-mesure. Avec Dieu, pas de gris : soit c’est blanc, soit c’est noir ! Soit, nous sommes dans la lumière, soit nous sommes dans les ténèbres ! Pour vivre selon le Seigneur il faut impérativement se sanctifier, c’est-à-dire se mettre complètement à part pour l’œuvre que Dieu veut faire dans notre vie. La prière et la méditation deviennent alors les meilleurs alliés pour débusquer les zones d’ombres qu’on ne soupçonnait même pas dans nos vies. Se tenir au milieu des moqueurs, mentir par omission délibérée, garder rancune pour de soi-disant « bonnes raisons », envier etc…

                           Choisis la vie et le bonheur et non la mort et le malheur ». (Dt 30, 15.)

  • Veux-tu goûter au vrai bonheur ? Celui qui ne laisse pas un goût amer de culpabilité?

Difficile d’abandonner une habitude même pécheresse lorsqu’elle procure une satisfaction. Recherche avant tout la présence de Dieu ; et quand tu la trouveras, ce sera immédiat. Tu ne voudras pas revenir en arrière ! Tes yeux s’ouvriront sur ta pauvreté spirituelle. Tu expérimenteras la vie comme Dieu l’a prévue pour toi. Ce sera très différent de ce que tu imaginais, mais crois-moi, cette paix immense dans ton cœur qui se renouvelle peu importe les circonstances te convaincra de ne jamais faire marche arrière !

Prends un moment et réfléchis à ta vie et toutes tes habitudes, il y en a certainement qui ne glorifient pas Dieu. Décide d’expérimenter sa joie et de goûter à sa paix ! Dieu a un plan pour toi, crois-moi ! Abandonne le faux semblant de joie que te propose le malin et qui te coûtera la vie éternelle et entre dans ta destinée gratuitement ! Non pas que ton bonheur n’a pas de prix…mais seulement qu’il a déjà été payé !

10 thoughts on “Tu peux avoir mieux, et ce sera gratuit !

  1. C’est assez originale cette comparaison de l’approche marketing que le Diable a pour détourner les hommes. C’est l’exemple parfait l’homme est devient de plus en plus faible et facilement corruptible. Je trouve que les serviteurs du diable se montre assez efficace pour permettre la promotion de leurs idées et corrompre le monde. Chaque personne qui accepte Christ doit lui aussi travailler autour de lui pour éveiller sa conscience de ses proches.

  2. Encore une fois, un article qui fait mouche. Savoir résister au marketing, chose pas si évidente à faire; être à la recherche du bonheur alors que l’on peut l’avoir gratuitement…merci pour ce message d’espoir 🙂

  3. Un article qui nous incite à nous questionner sur le monde qui nous entoure et sur les choix que l’on fait en tant que croyant. Merci de nous réveiller Tina L!!! 😘

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *